La démarche

Esthétique...
d'un corps sensible


Le Théâtre des Silences trouve que le monde fait beaucoup de bruit, qu’il ferait mieux de se taire ou d’aller se chercher des langues un peu nouvelles.

Nous proposons un genre de théâtre en dehors des mots, un théâtre qui se repose essentiellement sur le langage du corps et son mouvement dramatique.

Un théâtre du geste et de l’image, où le corps trace l’espace et raconte l’écho de la vie, en se faisant le porte-parole d’une petite histoire ou d’une grande idée dans une langue inventée, une langue que tout le monde comprendrait sans l’avoir jamais apprise.

Un théâtre ou le(s) corps tricote(nt) une histoire avec le (les) corps seul(s) en mouvement.

Raconter avec le mime, c’est oublier la parole et rompre avec le politique, le médiatique, le polémique : ne laisser que le sensible.

Notre sensible est poétique, ludique, et posé sur cette corde fragile qui touche le spectateur. Qui nous rappelle à nous-même dans l’acteur au présent. et à la force d’un spectacle qui n’oublie pas de rester vivant.

Nos bases techniques et fondamentales ont été posées par nos maîtres enseignants, Etienne Decroux et Marcel Marceau. Dans la continuité de cette formation de mime, et convaincu de la richesse et de la nécessité de décloisonner les arts, nous n’avons cessé d'explorer et d’enrichir notre technique d’autres univers corporels et vivants : clowns, bouffons, burlesques, puis chants, musique, rythmes.

Ces univers nous ont permis d'élargir notre travail scénique, à travers l'usage du grommelot, des borborygmes, de la liberté de faire rire… et pour permettre à nos spectacles de rester ouverts au déséquilibre, à l'improvisation, à la rencontre avec le public.

Ces apprentissages et recherches divers nous conduisent à affiner sans cesse le sens de notre démarche artistique, dans un Théâtre qui cause (toujours !) et qui cherche à choyer l’instant présent à travers le geste juste.

 

Le Théâtre des Silences

Vu et imaginé par Christophe Simonato (2009)